Boutique de Noël • offrez les cadeaux du Courrier des Balkans

C’est bientôt Noël et Le Courrier des Balkans a pensé à vous. Achetez sur notre boutique en ligne la sélection de coups de cœurs et coffrets thématiques que nous avons soigneusement préparée. Albums jeunesse, musiques, littératures... il y en a pour tout les goûts. Joyeuses Fêtes !

Nos coups de coeur !

Nikos Kavvadias, Nous avons la mer, le vin et les couleurs (1934-1974)

Plus de cent vingt lettres envoyées par le marin-poète Nikos Kavvadias tout au long de sa vie à sa soeur et sa nièce chéries et ses amis, tout ce que la Grèce a compté d’écrivains, éditeurs ou comédiens au XXe siècle.

Ainsi que dix lettres du romancier M. Karagatsis à son ami « La Sirène ».

Traduit du grec par Françoise Bienfait et Gilles Ortlieb.

  • Nikos Kavvadias, Nous avons la mer, le vin et les couleurs - Correspondance 1934-1974, édition Signes et balises, Paris, 2020, 312 pages, 22 euros
  • Prix : 22.00 €
  • En savoir +

Thierry Beinstingel - Yougoslave

De la mort de Mozart à l’aube du XXIe siècle, de l’empire austro-hongrois à la République française, Yougoslave suit sur plusieurs générations le parcours sinueux d’une famille à travers le temps et l’espace ; à travers l’histoire et la façon dont elle reconfigure sans cesse le monde, les pays, les frontières.

Thierry Beinstingel est l’auteur de nombreux romans parmi lesquels Ils désertent (Fayard, 2012, prix Eugène Dabit et Prix Amila-Meckert), Faux nègres (Fayard, 2014) ou Vie prolongée d’Arthur Rimbaud (Fayard, 2016).

  • Thierry Beinstingel, Fayard, Paris, 2020, 560 pages, 24 euros
  • Prix : 24.00 €
  • En savoir +

Timothée Demeillers - Demain la brume

1990, Nevers. Katia, lycéenne rebelle, étouffe au bord de la Loire. Elle découvre la poésie, l’engagement et rêve d’indépendance. Elle tombe follement amoureuse de Pierre-Yves, libre et anticonformiste comme elle aimerait l’être. Mais la soif d’absolu du jeune homme va bien plus loin que la sienne…

1990, Zagreb. Damir et Jimmy sont les Bâtards célestes, le duo rock qui monte. Leur tube « Fuck you Yu » fait danser la jeunesse yougoslave, qui se reconnaît dans ses paroles iconoclastes. Et souvent mal comprises : la chanson va devenir, contre la volonté de Damir, un véritable hymne à l’éclatement de la Yougoslavie.

1990, Vukovar. Dans cette ville pluriculturelle, personne n’est censé savoir qui est serbe et qui est croate. Pour Nada, c’est un mensonge. Et chacun sait très bien quel est son camp.

Dans Demain la brume, Timothée Demeillers met en scène des destins malmenés par l’Histoire, dans une Europe où les frontières se renforcent au lieu de s’effacer.

  • Thimothée Demeillers, Demain la brume, Paris, Asphalte éditions, 2020, 400 pages, 19 euros
  • Prix : 19.00 €
  • En savoir +

Jeune littérature croate

Olja Savičević - Adios cow-boy

De retour dans sa ville natale, Dada retrouve sa mère et sa soeur avec l’espoir de libérer sa famille du passé. Telle une cavalière solitaire, elle enfourche sa mobylette pour tenter de faire la lumière sur la mort de son jeune frère, passionné de westerns, disparu quatre ans plus tôt.

Cet envoûtant roman d’apprentissage nous offre le portrait saisissant d’une génération perdue, au coeur d’une banlieue croate abîmée par la guerre. Une oeuvre magistrale sur l’intolérance et la violence, sur le désir et la liberté d’être différent.

Adios Cow Boy a reçu le prix du premier roman 2020 catégorie littérature étrangère.

« Voici le grand roman d’une génération perdue, celle des enfants de la guerre qui ensanglanta l’ex-Yougoslavie. » (Historia)

  • Olja Savičević,Adios cow-boy, édition Jean-Claude Lattès, Paris, 2020, 250 pages, 21,90 euros
  • Prix : 21.90 €
  • En savoir +

Zoran Ferić - Le piège Walt Disney

C’est déjà un « classique » de la littérature croate contemporaine. Zoran Ferić (né en 1961 à Zagreb) est une référence de la littérature subversive et transgressive. Ce premier recueil traduit en français permet de découvrir un grand maître de la nouvelle et de l’humour noir. Ces dix nouvelles dissèquent la vacuité, la stupidité, la vulgarité de la condition humaine avec l’humour hérité de la tradition kafkaïenne et hrabalienne des grands auteurs d’Europe Centrale.

Espérons que ce premier recueil traduit en français et publié par une jeune maison, les éditions de l’Eclisse - qui ont réalisé un magnifique objet avec ce petit livre - appellera la publication du reste de l’oeuvre de Zoran Ferić !

« Dangereusement insidieuse, la prose de Ferić prend la forme d’un serpent sublime. Un vrai régal » - Franckfurter Allgemeine Zeitung

  • Zoran Ferić, Le piège Walt Disney et autres nouvelles, traduit du croate par Chloé Billon, 2019, éditions de l'éclisse, 207 pages
  • Prix : 14.90 €
  • En savoir +

Damir Karakaš - Blue moon

« Je venais tout juste de me laver les cheveux et je me sculptais une nouvelle banane devant le miroir quand le téléphone s’est mis à sonner, sans s’arrêter. C’était mon père : il m’appelait de la poste, il m’a appris pour Grand-père. Il m’a dit : Viens m’aider demain pour l’enterrement. Puis il a ajouté : Et t’avise surtout pas d’venir dans cet accoutrement. »

Charlie est obsédé par deux choses : la musique rockabilly et sa coiffure. Au grand dam de son père, un cul-terreux qu’il vaut mieux fuir lorsqu’il a bu si l’on veut s’épargner coups et insultes… Alors que les premiers soubresauts de la guerre se font ressentir, Charlie doit affronter son entrée dans une vie d’adulte qu’il ne désire pas. Avec un humour corrosif, Damir Karakaš dépeint la relation oppressante et toxique qui unit le narrateur à sa famille et son pays, très ancrés dans les traditions. Il livre un portrait d’une jeunesse désoeuvrée qui, confrontée aux premiers signes de la catastrophe imminente, peine à trouver sa place.

Damir Karakaš est né en 1967 dans la Lika, dans une région montagneuse de la Croatie réputée pour ses hivers rudes, ses loups et l’illustre inventeur Nikola Tesla. Il a suivi un cursus d’agroalimentaire puis de droit à l’université de Zagreb, avant de s’installer à Paris pour étudier le français à la Sorbonne, où il arrondissait ses fins de mois en jouant de l’accordéon dans la rue. Il est lauréat du prix Kočićevo Pero qui distingue les grandes voix littéraires de l’ancienne Yougoslavie.

  • Damir Karakaš, Blue Moon, traduit par Chloé Billon, Belleville Éditions, Paris, 2020, 169 pages, 16 euros
  • Prix : 19.00 €
  • En savoir +

Récits de voyage

Kapka Kassabova - Lisière

Quand Kapka Kassabova retourne en Bulgarie, son pays natal, pour la première fois depuis vingt-cinq ans, c’est à la frontière avec la Turquie et la Grèce qu’elle se rend. Une zone inaccessible lorsqu’elle était enfant et que la guerre froide battait son plein, un carrefour qui grouillait de militaires et d’espions.

Au gré de son voyage, l’autrice découvre les lieux qui furent dominés par des forces successives, de l’Empire ottoman au régime soviétique, et baignés de mythes et de légendes. Son livre est peuplé de magnifiques portraits de contrebandiers, chasseurs de trésors, botanistes et gardes-frontières, et aussi de migrants.

Lisière est à la fois le récit d’une immersion dans les coulisses de l’Histoire, un regard neuf sur la crise migratoire en Europe et une plongée au coeur de géographies intimes. Il se situe à mi-chemin entre les oeuvres de Ryszard Kapuscinski et de Svetalana Alexievitch.

Kapka Kassabova est née à Sofia en 1973. Elle y a grandi jusqu’à ce que sa famille quitte le pays après la chute du Mur. Elle habite aujourd’hui en Écosse et se consacre à l’écriture. Lisière a reçu plusieurs prix au Royaume-Uni et a été acclamé par une presse unanime.

  • Kapka Kassabova, Lisière, traduit de l’anglais (Écosse) par Morgane Saysana, Paris, éditions Marchialy, 2019, 488 pages
  • Prix : 22.00 €
  • En savoir +

Jean-Arnault Dérens et Laurent Geslin - Là où se mêlent les eaux

Cabotant sur les rives de l’Adriatique, de la Mer Égée et de la Mer Noire, Jean-Arnault Dérens et Laurent Geslin remontent le fil des mémoires du continent européen. Rythmé par la voile de la petite embarcation, leur récit est celui de cette errance entre les sédiments du passé, à la rencontre des habitants, nostalgiques ou visionnaires, des marges de l’Europe. Ce trajet est celui des minorités oubliées, des pays qui n’existent plus ou pas encore, des migrations sans cesse recommencées et des rendez-vous toujours ratés. Le rythme de la voile raconte ce cheminement de la côte Adriatique aux rivages caucasiens d’Adjarie et d’Abkhazie, de la Crimée à la Transnistrie. Jusqu’au delta du Danube, là où le fleuve et toutes les poussières de l’Europe viennent se mêler aux eaux de la mer.

Prix Louis Castex 2019 de l’Académie Française

  • Laurent Geslin et Jean-Arnault Dérens, Là où se mêlent les eaux, des Balkans au Caucase, dans l'Europe des confins, Éditions La Découverte, Paris, 2018, 352 pages
  • Prix : 22.90 €
  • En savoir +

Livres jeunesse

Srečko Kosovel - Un tournesol sur l’épaule

Un tournesol sur l’épaule, recueil de 33 poésies pour enfants du slovène Srečko Kosovel, a pour ligne directrice dans le choix des poèmes le soleil et les astres (étoiles), par extension les fleurs qui rappellent le soleil (tournesols, marguerites...) et, par extension encore, le jour illuminé de soleil et, par contraste, aussi la nuit.

Certains poèmes sont donnés en version bilingue, et le recueil est illustré par des enfants, encadrés par l’artiste plasticienne Caroline Valette.

  • Srečko Kosovel, Un tournesol sur l'épaule, traduit du slovène par Zdenka Štimac, coédition Editions franco-slovènes et Centre de créations pour l'enfance de Tinqueux, 2018, 68 pages, à partir de 8 ans.

Andrejka Čufer - Apiculteur de coeur

L’apiculture a en Slovénie une riche et longue tradition. Anton Janša (20 mai 1734, Breznica-13 septembre 1773, Vienne) est considéré comme le plus grand apiculteur slovène. C’est à l’initiative des apiculteurs slovènes que le 20 mai, jour de la naissance d’Anton Janša, a été proclamé Journée mondiale des abeilles par l’ONU en 2018.

Les abeilles, outre le miel, le pollen, le propolis et la gelée royale, nous apportent quelque chose de précieux : elles nous rendent heureux. Avec leur bourdonnement, leurs parfums et leur vie encore un peu secrète, pas complètement déchiffrée, elles nous réchauffent l’âme et le cœur. L’album décrit de façon pittoresque comment les abeilles ont aussi envoûté notre maître génial d’apiculture Anton Janša, dès ses plus jeunes années. Il s’est entièrement consacré à elles et par son don exceptionnel d’observation a découvert les secrets de leur vie.

Qui était donc cet homme qui a grandi dans un petit village au pied des montagnes et dont la seule école a été le grand livre de la nature ? Il lisait ce livre si attentivement qu’il a découvert beaucoup de choses qu’à cette époque même les savants de Vienne ne comprenaient pas, c’est pourquoi il enthousiasma l’impératrice Marie-Thérèse et qu’après avoir suivi des études de gravure il devint son premier maître d’apiculture à la cour.

  • Andrejka Čufer, Apiculteur de coeur, traduit du slovène par Metka Zupančič, éditions franco-slovènes et Cie, 2019, 30 pages
  • Prix : 18.00 €
  • En savoir +

Le coffret Danilo Kiš

Le Courrier des Balkans vous fait (re-)découvrir la trilogie de Danilo Kiš, complétée de son tout premier récit. Plus d’infos ici 

Le cirque de famille , traduit par Pascale Delpech, Gallimard L’imaginaire, 504 pages, 13 euros.
Psaume 44 , suivi de La mansarde , traduit par Pascale Delpech, Gallimard Du Monde Entier, 160 pages, 19 euros.

Frais de port offerts sur le deuxième livre.

Coffret Musiques tsiganes

Qu’on les appelle Roms ou Tsiganes, ils fascinent souvent, inquiètent parfois, mais restent toujours mal connus. Leur musique, fruit d’un intense métissage, est devenue l’ambassadrice des cultures des Balkans. Nous vous avons sélectionné deux albums : Stand Up People, une compilation exceptionnelle qui rassemble le meilleur ses musiques tsiganes yougoslaves du milieu des sixties aux prémisses des années 1980, et Dogu (l’Est, en turc), deuxième album du Haïdouti Orkestar, formation cosmopolite basée en France qui revisite avec brio les folklores balkaniques. Un voyage dans l’espace et dans le temps.

Plus d’infos ici

VA Stand Up, People : Gypsy Pop Songs from Tito’s Yugoslavia (1964-80) , Asphalt Tango, 19 titres, 17 euros.
Haïdouti Orkestar, Dogu , Tchekchouka, 14 titres, 15 euros.

Frais de port offerts sur le deuxième disque.

Et aussi...

Olimpia Gargano - Au pays des Skipetares

L’Albanie dans l’imaginaire européen des XVIe - XIXe siècle. L’Albanie est demeurée longtemps l’un des endroits européens les plus méconnus. Aux yeux des étrangers, ce petit coin des Balkans qui, depuis la fin du XVe siècle, était resté pendant presque cinq cents ans sous la domination ottomane était un mystérieux avant-poste de l’Islam au coeur de l’Europe. Ce livre trace des chemins dans l’imaginaire littéraire et artistique qui a façonné la représentation de l’Albanie dans la culture européenne. Le voyage s’étend du XVIe siècle, lorsque les gestes du seigneur George Castriota Scanderbeg, combattant contre l’expansionnisme turc dans les Balkans, firent l’objet d’oeuvres théâtrales et fictionnelles, jusqu’au début du XXe siècle, passant par les innombrables représentations littéraires et figuratives qui en firent un terrain d’aventures, égayées par les magnifiques costumes pour lesquels les Albanais étaient admirés dans toute la Méditerranée. Le titre de ce voyage au pays des Skipetares reproduit un terme utilisé par Alexandre Dumas, l’un des nombreux écrivains qui puisèrent à la " matière d’Albanie " ― comme on peut nommer le vaste répertoire des sujets albanais étoffant la création artistico-littéraire internationale.

Olimpia Gargano, née à Ravello, sur la Côte Amalfitaine, est docteur en Littérature comparée et chercheuse associée du CTEL, Université Nice Sophia Antipolis. Sa recherche porte sur l’image de l’Albanie dans la culture européenne moderne et contemporaine. Elle est enseignante de langue et littérature italienne et latine au Lycée Aprosio de Vintimille, et traductrice littéraire du français, anglais, allemand.

  • Olimpia Gargano, Au pays des Skipetares, Paris, Spinelle éditions, 2020, 310 pages
  • Prix : 18.00 €
  • En savoir +

Florentina Postaru et Serge Bloch - Heureux qui comme mon aspirateur...

La Roumanie, années 80. Florentina Postaru avait 13 ans à la chute de Ceausescu. Aujourd’hui en France, elle fait le récit d’une jeunesse sous la dictature, suivie de la découverte de la société d’opulence occidentale. Rien n’est triste ici, mais tout est poignant. L’auteure l’affirme, son pays aime rire et elle a souhaité avec un humour très roumain, nourri de dérision, de légèreté et d’ironie, évoquer ces années terribles. Les dessins de Serge Bloch, en font un « récit graphique » exceptionnel.

  • Florentina Postaru, illustré par Serge Bloch, Heureux qui, comme mon aspirateur...grandir dans la dictature roumaine, Paris, 2019, Bayard, 276 pages

Anna Angelopoulo - Contes de la nuit grecque

Les contes populaires grecs, tout en faisant partie de cette grande famille de récits que l’on rencontre de l’Europe jusqu’à l’Inde, présentent avec les autres contes des Balkans des spécificités que l’on retrouve aussi dans les pays de langue arabe et de langue turque. Nous sommes là en Méditerranée orientale dans un espace propice aux transformations mythiques dans un lieu de passage où l’on peut suivre le parcours des récits qui voyagent, comme ils l’ont toujours fait, d’un endroit à l’autre.

Anna Angelopoulos, Contes de la nuit grecque, Paris, José Corti, 2013, 380 pages, 23 euros.

Film

Il était une fois en Yougoslavie : Cinéma Komunisto
Le documentaire événement Mila Turajlić.

Cinema Komunisto est un voyage à travers la fiction et la réalité d’un pays qui n’existe plus qu’au cinéma. Tito, le président yougoslave, créa à Belgrade un « Hollywood de l’Est » attirant des stars comme Richard Burton et Orson Welles pour ajouter une touche de glamour à l’effort national. Avec le soutien inconditionnel de l’Etat et de l’armée, les cinéastes avaient carte blanche pour faire revivre les exploits militaires de Tito. Son projectionniste personnel est le guide exceptionnel de ce voyage dans ces super-productions qui glorifièrent une Yougoslavie idéalisée.

Mila Turajlić, Il était une fois en Yougoslavie : Cinéma Komunisto, Les mutins de Pangée, 2014, durée 101 minutes, livret de 36 pages, 18 euros.

  • DVD - Cinema Komunisto : il était une fois en Yougoslavie Un documentaire événement de Mila Turajlić Les mutins de Pangée, 2014, durée 101 minutes, livret de 36 pages
  • Prix : 18.00 €
  • En savoir +

De nombreux autres coffrets sont à découvrir sur la page d’accueil de notre boutique en ligne, où vous retrouverez aussi notre sélection de classiques, nouveautés, essais, bandes-dessinées, disques, films, etc.