Narcotrafic : le Monténégro, les mises en garde d’Europol et les policiers ripoux

|

Au Monténégro, l’ancien gouvernement a ignoré les alertes d’Europol sur trois policiers soupçonnés de liens avec les narcotrafiquants de Kotor. L’un d’eux aurait près de 50 millions d’euros sur un compte caché. L’enquête de Vijesti.

Par la rédaction « Il y a moins de deux mois, les services de nos partenaires étrangers nous ont signalé qu’ils avaient identifié trois officiers de police qui disposeraient de comptes bancaires contenant plus de 50 millions [d’euros chacun] », a révélé l’ancien secrétaire général du ministère de la Justice à Vijesti. D’après Andrej Milović, ces informations ont été présentées lors d’une réunion officielle, mais ni les noms ni les grades de ces policiers n’auraient été communiqués. Deux jours avant cette déclaration, deux noms étaient pourtant sortis dans la presse, ceux de Petar Lazović et Ljubo Milović, tirés du rapport d’Europol transmis à l’ancien (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous