Monténégro : une autoroute qui détruit le lit sauvage de la Tara

| |

Le chantier de la nouvelle autoroute qui doit relier la côte monténégrine à la Serbie est en train de détruire le canyon sauvage de la Tara, pourtant classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Le lit de la rivière a été détourné, la faune et la flore sont menacées, mais tout cela ne semble pas inquiéter les autorités monténégrines.

Traduit par Jasna Tatar Anđelić Ceux qui font confiance à leurs yeux plutôt qu’aux déclarations des politiciens pourront s’apercevoir que le canyon de la rivière Tara a bien changé. « Je ne vois rien d’anormal pour un projet de ce genre », assure pourtant le ministre du Développement durable, Pavle Radulović, après une visite du chantier de l’autoroute qui passe près de cette rivière protégée par l’Unesco depuis 1976. « La réalisation des ponts Tara 1 et Tara 2 suit les modalités du permis de construire », assure-t-il, soulignant que les travaux se déroulent dans des zones de la rivière où il est possible d’ouvrir des chantiers. Selon l’ingénieur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous