Monténégro : la transition qui s’allonge aggrave le chaos sanitaire

| |

Le Monténégro est le pays des Balkans le plus durement touché par la nouvelle vague de covid-19. Mais qui est responsable ? l’ancienne ou à la nouvelle majorité ? Trois mois après les législatives du 30 août, la transition traîne en longueur, créant un dangereux vacuum juridique et sanitaire.

Traduit et adapté par Jasna Tatar Anđelić (article original) Malgré les promesses de la nouvelle majorité, le vote de confiance au gouvernement de Zdravko Krivokapić se fait toujours attendre, trois mois après les élections du 30 août. Ce vacuum juridico-politique favorise le non-respect des mesures épidémiologiques selon le politologue Sergej Sekulović. « Cette situation représente un véritable danger alors que la crise sanitaire prend de l’ampleur », s’inquiète-t-il. Sergej Sekulović souligne qu’il serait bon que la nouvelle majorité et l’exécutif sortant soient capables de dialoguer. « Au lieu de se rejeter la responsabilité de la situation (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous