Monténégro : les eaux usées des stations balnéaires finissent en Albanie ou à la mer

| |

Kotor, Tivat, Budva et Herceg Novi. Ces quatre célèbres stations balnéaires monténégrines ont investi plus de 70 millions d’euros pour des stations d’épuration qui ne sont toujours pas en mesure d’assurer le retraitement complets des eaux usées. Une partie des déchets part en Albanie, l’autre est vraisemblablement rejetée dans la mer. L’enquête de CIN.

Adapté par Jasna Tatar Anđelić D’après les contrats de 2017 et de 2018, la station d’épuration des eaux usées (PPOV) de Budva a exporté plus de 10 000 tonnes de boues en Albanie. De son côté, la station que se partagent Tivat et Kotor en a produit au moins 6000. Puisque les données des entreprises communales diffèrent de celles des douanes, on peut imaginer qu’une partie des boues ont été déposées quelque part dans les zones karstiques de l’arrière-pays monténégrin ou simplement jetées en mer. Interrogé par CIN-CG, le ministère du Tourisme et du Développement durable a répondu que, contrairement aux rumeurs, il ne disposait pas d’informations sur des dépôts (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous