Monténégro : l’évêque Joanikije a été remis en liberté

| |

En sommeil depuis deux mois, le bras de fer entre l’Église orthodoxe serbe et le gouvernement du Monténégro a repris mardi 12 mai, à l’occasion de la fête de saint Basile d’Ostrog. L’évêque Joakinije de Nikšić et huit autres prêtres ont été interpellé pour avoir dirigé une procession illégale, ce qui a provoqué manifestations et affrontements avec la police dans de nombreuses villes du pays. Les ecclésiastiques ont été remis en liberté vendredi soir à minuit.

16 mai - 8h : L’évêque Joanikije de Nikšić et les huit autres prêtres interpelés mardi ont été remis en liberté vendredi soir, peu avant minuit. Acclamé par la foule qui l’attendait devant le poste de police, l’évêque a assuré que « le combat continuait ». 13 mai -22h30 : Des manifestations ont rassemblé mercredi soir des milliers de fidèles de l’Eglise orthodoxe et de sympathisants de l’opposition dans de nombreuses villes du pays, notamment à Andrijevica, Budva, Berane ou Nikšić, où de nombreuses personnes ont été arrêtées. Des incidents ont également éclaté dans la soirée à Pljevlja, où des centaines de personnes se sont rassemblées pour exiger la libération (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous