Monténégro : la pollution des paquebots de croisière menace les Bouches de Kotor

| |

415 paquebots et près de 520 000 croisiéristes. Voilà les prévisions de l’Office de tourisme de Kotor pour cette année. Vingt-cinq fois plus que la population de la municipalité, 520 fois plus que la population de la ville intra-muros. Le Monténégro est-il en train de détruire son patrimoine pour maximiser ses profits ?

Par Miloš Bakić Les immenses navires qui s’amarrent au fond des Bouches de Kotor sont à l’origine de l’importante pollution de ce site classé par l’Unesco au Patrimoine mondial de l’Humanité. Ces géants des mers produisent toute une série de déchets : les eaux usées qui s’accumulent dans les cales, contenant des huiles et d’autres polluants, celles des égouts (douches, toilettes, laveries et cuisines), les déchets solides, etc. Encaissées et profondes, les Bouches de Kotor font face à une pollution considérable, qui empire d’année en année. 40 piscines remplies de déchets produites chaque année Selon les experts, un bateau de 3000 passagers (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous