Monténégro : les bergers de la Sinjajevina ne veulent ni exercices ni terrain militaires

|

Depuis cinq jours, des bergers et des militants écologistes campent dans le massif du Sinjajevina pour empêcher l’armée monténégrine d’y mener ses exercices militaires. Ils dénoncent des risques contre ce « pâturage naturel », l’un des plus grands et des mieux préservés d’Europe.

Par la rédaction (Avec Vijesti) - L’armée monténégrine n’a pas pu commencer les exercices militaires, avec tirs à balles réelles et au mortier, prévus du 19 au 23 octobre dans le massif du Sinjajevina. Depuis ce week-end, des militants écologistes, des habitants et des bergers dont les troupeaux paissent sur le flanc de cette montagne s’y opposent. Depuis un an, la mobilisation s’organise dans ce massif pour qu’il ne se transforme pas en terrain d’entraînement militaire. Selon les militants des ONG environnementale, le Sinjajevina constitue l’un des plus grands pâturages d’Europe et les activités de l’armée risqueraient de mettre en péril ce milieu (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous