Pobjeda

Monténégro : la rivière Tara risque de devenir une décharge publique

| |

Selon le projet de construction d’une centrale hydraulique à Buk Bijela, le canyon de la Tara serait immergé à une hauteur de 60 mètres et sur une longueur de 17,5 kilomètres, en amont de son confluent, au lieu dit Scepan Polje, à la frontière entre le Monténégro et la Bosnie. Une catastrophe écologique en prévision.

Par M. Milovic « On doit laisser la Tara en paix pour toujours, car si on la perd une fois on ne pourra plus jamais la récupérer », souligne le professeur Milutin Ljesevic, professeur à la Faculté de géographie de Belgrade et à la Faculté de philologie de Niksic, directeur du secteur pour le développement du Centre européen pour la paix aux Nations Unies. « On utilise déjà de nouvelles sources d’énergie telles que l’hydrogène, le soleil, le vent qui ne sont pas des polluants et qui ne dégradent pas l’environnement. Laissons aux futures générations le droit d’avoir un milieu sain, propre et beau pendant leur vie. Ils seront plus intelligents que nous, ce (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous