Monténégro : la police arrête seize militants d’opposition

| |

La police a arrêté, tôt ce vendredi matin, seize militants d’opposition, dont la mère du député Milan Knežević (Front démocratique). Ces arrestation font suite à celles de plusieurs journalistes accusés de répandre de « fausses nouvelles », alors que la polémique provoquée par la loi sur les religions n’en finit pas de secouer le Monténégro.

Mise à jour, 14h : Ratka Knežević a été remise en liberté aussitôt après son audition par la police. Le président de Prava Crna Gora (opposition), Marko Milačić, a été arrêté ce vendredi matin à l’aéroport de Podgorica. Il avait auparavant passé plusieurs jours à Belgrade où il avait pris la parole dans les médias pour, selon un communiqué de son parti, dénoncer la « dictature » du Parti démocratique socialiste (DPS) au pouvoir au Monténégro et ses « manières communistes de traiter les opposants politiques ». Marko Milačić avait également rencontré à Belgrade le patriarche de l’Église orthodoxe serbe, Irinej. En tout, seize personnes ont été arrêtées tôt ce matin (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous