Monténégro : la police arrête l’un des principaux chefs de l’opposition

|

Nebojša Medojević a été interpellé tôt ce matin. Député du Front démocratique (DF), il a été placé sous les verrous pour refus de témoignage. Les autres parlementaires du DF se sont enfermés dans le Parlement pour empêcher l’arrestation de Milan Knežević, qui a lui aussi refusé de témoigner dans une autre affaire, celle du prétendu « putsch » pro-russe de l’automne 2016.

Par la rédaction Nebojša Medojević est connu pour être l’une des voix les plus critiques contre le régime de Milo Đukanović, au pouvoir depuis plus d’un quart de siècle au Monténégro. Il a été interpellé au moment où il quittait le Parlement, tôt ce vendredi matin. Ces derniers jours, le député se plaignait d’être filé par des policiers et des hommes des services secrets. Il s’en était même plaint la veille de son arrestation auprès du ministère de l’Intérieur. « C’est un véritable scandale, d’arrêter un député pour ses déclarations. C’est un nouveau signe de la répression contre le Front démocratique », s’est indigné le chef du parti, Andrija Mandić. Le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous