Monténégro : la pandémie, une aubaine pour le tourisme alternatif ?

| |

2020 a été une année fatale pour l’industrie touristique monténégrine. Mais à la faveur de la pandémie, des filières alternatives plus écologiques et hors du tourisme de masse ont gagné en attrait. Reste à développer ce potentiel.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Hausse du risque épidémiologique, fermeture des frontières en pleine saison, manque de flexibilité envers les pays voisins dont les citoyens représentent la majorité des touristes, mauvaises connexions routières avec les villes européennes, négligences, mauvaises priorités... Tels sont les facteurs qui ont fait de 2020 une année fatale pour le tourisme de masse au Monténégro. Mais certains ont continué à faire évoluer d’autres branches touristiques qui pourraient, sans grands investissements financiers, inscrire durablement le pays sur la carte écotouristique mondiale. Autant pour son (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous