Monténégro : le Covid-19 ralentit les forages pétroliers dans l’Adriatique

| |

La crise du Covid-19 a au moins une vertu, celle de suspendre ou de ralentir certains projets néfastes pour l’environnement. Alors que la demande mondiale de pétrole s’est effondrée, le Monténégro a repoussé sa campagne de prospection off-shore prévue ce printemps.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) « L’ère des carburants fossiles est irrévocablement révolue. Ce n’est pas une solution d’avenir. Il faut dès maintenant arrêter les forages pétroliers dans l’Adriatique et se lancer dans une exploitation plus intense des énergies solaire et éolienne, et de la bioénergie », estime Dželal Hodžić, le directeur exécutif de l’ONG monténégrine Zeleni korak. De fait, la pandémie de Covid-19 a ralenti les forages pétroliers dans les eaux monténégrines. Des prospections devaient commencer dans deux nouvelles zones en février dernier, mais les concessionnaires, le consortium italiano-russe ENI et Novatek, et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous