Coronavirus : au Monténégro, les trafics se portent bien

| |

Les frontières du Monténégro sont comme un gruyère, surtout celles avec le Kosovo qui passent dans les montagnes de la Rugova et du Čakor. La police n’a aucun moyen de les contrôler. Et ce n’est pas la fermeture des postes frontaliers qui va freiner la contrebande...

Traduit et adapté par Nikola Radić (Article original) « Il y a beaucoup de pistes facilement praticables pour les SUV. C’est une situation idéale pour les contrebandiers », raconte une source policière bien informée. Les petites routes sont tellement nombreuses dans les montagnes qui servent de frontière avec le Kosovo que les forces de l’ordre monténégrines n’ont pas les moyens de les surveiller toutes, faute d’équipement et de personnel. Rien que dans les municipalités de Rožaje, Berane, Andrijevica et Plav, situées près de la frontière entre le Monténégro et le Kosovo, il existerait au moins sept routes illégales à travers les montagnes. « (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous