Monténégro : les sites de paris illégaux se multiplient

| |

Au Monténégro, des dizaines d’entreprises du secteur des « technologies de l’information » seraient en fait des sites de paris illégaux. Ces derniers absorbent des dizaines de millions d’euros par an, mais échappent à la fiscalité relative aux jeux d’argent. Une juteuse opération financière en forme de blanchiment d’argent.

Par Goran Kapor La Direction des impôts du Monténégro soupçonne plusieurs dizaines d’entreprises d’abriter des sites de paris en ligne illégaux. Ces derniers, par lesquels transitent des dizaines de millions d’euros par an, ne disposent pas de la licence nécessaire pour organiser des jeux de hasard et les adresses de leurs sièges sont pour le moins surprenantes. Sept entreprises sont par exemple censées résider au 19, rue Njegoševa, à Podgorica, une adresse à laquelle se trouve actuellement un hôtel. La firme Seabet ne possède par exemple qu’un salarié déclaré mais elle a réalisé plus de 60 millions d’euros de transactions ces quatre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous