Monténégro : l’« épidémie » de féminicides se poursuit

| |

Au Monténégro, les violences contre les femmes se répètent de la manière la plus brutale, faute de prévention. Des femmes députées tentent de changer la législation pour que ce problème systémique soit enfin reconnu comme tel.

Traduit par Persa Aligrudić (article original) « Au cours des neuf derniers mois, au moins cinq femmes ont été tuées par leur conjoint ou un ex-partenaire. Cela nécessite une réponse urgente de la part des institutions », estime Nataša Međedović, coordinatrice du numéro SOS Nikšić. Le Monténégro ne dispose toujours pas de statistiques publiques sur le taux de féminicides. « L’État doit mettre en place un système de collecte et d’analyse des données sur les violences faites aux femmes, ainsi qu’un sytème de détection des actes menant aux féminicides. C’est une condition préalable à la mise en place d’une stratégie efficace pour prévenir de futurs crimes. » (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous