Monténégro : l’affaire Primorka, un scandale qui éclabousse de près le gouvernement

| |

Un diplomate, des banquiers, de hauts fonctionnaires : douze personnes ont été arrêtées ou sont recherchées dans le cadre du scandale Melgonija. En 2010, le gouvernement de Milo Đukanović avait garanti un emprunt de quatre millions à cette entreprise de Bar. L’argent a été détourné, et les 70 employés licenciés n’ont jamais touché un centime.

Par Jasna Tatar Anđelić (Avec Vijesti et RTCG) — Le Parquet du Monténégro a ordonné l’arrestation de douze personnes dans le cadre de l’enquête sur la faillite de l’entreprise Melgonija Primorka de Bar, dont de hauts fonctionnaires et des banquiers. Parmi elles, Predrag Stamatović, ministre-conseiller à l’ambassade du Monténégro à Bruxelles et ancien secrétaire général du ministère des Affaire étrangères, et Črtomir Mesarič, ancien directeur de la banque NLB à Podgorican, qui sont en fuite. Refik Bojadžić, secrétaire général de l’Association des municipalités du Monténégro, Nebojša Bošković, propriétaire de Krisma group, Boris Bušković, ancien (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous