Monténégro : « gay friendly » ou non, le grand dilemme des hôteliers

| |

C’est une niche touristique lucrative et pourtant, au Monténégro, à peine deux hôtels sont ouvertement « gay friendly ». Premier motif avancé par les hôteliers du pays pour expliquer cette timidité : tous les clients sont égaux et aucun ne peut être privilégié selon son orientation sexuelle.

Par Nikola Radić (Avec Monitor) — Bien que l’initiative encourageant tous les hôtels de l’Association du tourisme du Monténégro à instaurer des plaques « gay friendly » ait été lancée il y a six ans, seuls deux hôtels à Budva, le Splendid et The Queen of Montenegro, portent aujourd’hui cette enseigne. Les plaques arc-en-ciel indiquent qu’il s’agit d’établissements où les personnes LGBTQI sont les bienvenues et n’auront aucun problème en raison de leur orientation sexuelle. Malgré une cartographie élaborée par l’ONG LGBT Forum Progres, le secteur du tourisme LGBTQI au Monténégro manque toujours de structuration et de visibilité. « L’importance de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous