Monténégro : la galère des musiciens en temps de pandémie

| |

Ils font de leur mieux pour s’adapter et survivre. Mais ça ne suffit pas. Chaque fois, de nouvelles mesures sanitaires les bloquent, les empêchant de gagner leur vie un tant soit peu correctement. Les musiciens au Monténégro n’en peuvent plus d’être interdits de travail. Et pour une fois, ils demandent aux autorités qu’elles les écoutent.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Le retour des concerts, ce n’est pas pour demain, et c’est bien cela qui inquiète les musiciens monténégrins qui peinent à joindre les deux bouts depuis le début de la pandémie. C’est pourquoi, le 18 janvier dernier, l’Association des artistes et interprètes musicaux du Monténégro a organisé un concert dans le parc en face du bâtiment du Parlement à Podgorica. « Nous avons des familles et des dépenses, mais aucun revenu », ont-ils expliqué. « Nous demandons un minimum, des moyens nous permettant de jouer pour survivre. » Nombre de ces musiciens dépendent directement des cafés-bars, restaurants (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous