Monténégro et Serbie : les citoyens ne croient plus à l’intégration européenne

| |

C’est une première. Selon une étude de l’Eurobaromètre, la majorité des citoyens du Monténégro et de Serbie ne croit plus que l’intégration européenne puisse apporter des changements positifs. Ce décrochage s’explique avant tout par la lenteur du processus. En Albanie et en Macédoine, l’adhésion à l’UE est encore largement soutenue.

Selon une étude de l’Eurobaromètre menée par la Commission européenne, la majorité des citoyens de Serbie et du Monténégro n’estime plus qu’être membre de l’UE soit forcément une bonne chose. Selon les données recueillies, 58% des citoyens serbes et 55% de leurs voisins monténégrins ne voient pas l’intégration européenne d’un bon œil. En Macédoine et en Albanie, les citoyens ont au contraire donné une réponse positive aux deux questions. Les Turcs sont, quant à eux, majoritairement opposés à l’entrée dans l’UE. Pour Momčilo Radulović, président du Mouvement européen au Monténégro, ces résultats sont étonnants. « Après une quinzaine d’enquêtes sérieuses au niveau (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous