Monténégro : l’indépendance financière, un rêve impossible pour les jeunes

| |

Ils ont plus de trente ans, ils sont diplômés, certains ont un emploi, d’autres pas. Tous ont un point commun : ils vivent toujours chez leurs parents. Dans un Monténégro où le chômage touche plus du tiers des jeunes et où les emplois précaires deviennent la norme, avoir son propre appartement est un luxe. Sauf si vous avez la carte du « bon » parti.

Par Miloš Bakić Selon une étude d’Eurostat, les jeunes Monténégrins ne deviennent indépendants qu’à l’âge de 32,5 ans, l’un des plus tardifs de tout le continent européen. Selon classement établi par Eurostat, la moyenne se situe autour de 26 ans. Tout en haut, on retrouve au côté du Monténégro, les pays de l’Europe du sud, dont la Croatie, l’Italie, la Grèce et l’Espagne et tout en bas, ceux du nord, comme la Suède et le Danemark, où l’âge de l’émancipation est de 21 ans. S’ils sont au chômage, les jeunes vivent plus longtemps avec leurs parents, mais les données de l’Onu révèlent que plus de la moitié (53%) des jeunes monténégrins continuent de vivre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous