Monténégro : des hôtels et une marina vont-ils bientôt saccager l’île de Sveti Nikola ?

| |

Le littoral du Monténégro est saturé d’hôtels et de complexes touristiques et les investisseurs cherchent à exploiter les derniers espaces naturels de la côte. Prochaine victime : l’île sauvage de Sveti Nikola, en face de Budva, zone naturelle protégée désormais désignée « zone prioritaire de développement touristique ».

Par Branka Plamenac Située au large de Budva, l’île de Sveti Nikola, la plus grande de la côte monténégrine, vient d’être désignée comme « zone prioritaire de développement touristique » par le Plan d’urbanisme spécial pour la zone littorale du Monténégro (PPPNOB), qui couvre six municipalités du littoral. Difficile d’expliquer comment cette île inhabitée, couverte d’une épaisse végétation méditerranéenne et connue sous le nom de Školj (de l’italien scoglio : écueil), est devenue une « zone prioritaire de développement ». Depuis des années, cette région exceptionnelle est dévastée par les constructions et il semble que les investisseurs soient en manque (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous