Monténégro : comment la citadelle de Budva a-t-elle pu être vendue ?

| |

Imaginez le Colisée de Rome ou le Parthénon d’Athènes privatisés... En 1992, la mairie de Budva a cédé la citadelle de la ville à un investisseur privé, qui y a construit un hôtel. Une procédure de restitution a été engagée, mais comment le Monténégro a-t-il pu ainsi privatiser un monument majeur de son patrimoine ?

Traduit par Persa Algrudić (article original) Le scandaleux échange de biens immobiliers conclu en décembre 1992 entre le ministère de la Défense de la République de Yougoslavie et la société privée Imobilia de Sveti Stefan, dont le controversé Branko Ćupić était déjà le propriétaire, indigne aujourd’hui encore les citoyens de Budva, qui ne peuvent se résoudre à ce que la citadelle, symbole de leur ville, soit définitivement passée dans les mains d’un propriétaire privé. Le ministère de la Défense avait alors transféré à la société Imobilia l’usufruit de trois biens immobiliers : la caserne austro-hongroise d’une superficie de 615 m², la vieille tour (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous