Monténégro : « L’UE est impatiente de voir partir Milo Đukanović »

| |

L’heure va-t-elle bientôt sonner pour l’opposition démocratique pro-européenne au Monténégro ? Les dirigeants d’Action réformée unie (URA) et des Démocrates du Monténégro l’assurent, le vent tourne à Bruxelles et l’Union européenne est prête à faire pression pour que Podgorica s’engage dans d’importantes réformes afin de respecter l’État de droit et se débarrasser de l’indéboulonnable Milo Đukanović. Entretien.

Propos recueillis par Veseljko Koprivica Dritan Abazović est le président de la formation citoyenne URA (Action réformée unie). Monitor (M.) : Avec Aleksa Bečić, président des Démocrates du Monténégro, vous avez récemment rencontré à Bruxelles le Commissaire européen à la Politique européenne de voisinage et à l’Élargissement, Johannes Hahn. Sur quoi les entretiens ont-ils porté ? Dritan Abazović (D. A.) : Cette rencontre a été très constructive. Elle a clairement prouvé que l’opposition monténégrine pro-européenne était reconnue à Bruxelles et que les critiques du Parti démocratique socialiste du Monténégro (DPS) au pouvoir sur sa prétendue (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous