Monténégro : à Budva, les échauffourées se poursuivent pour le contrôle de la mairie

| |

Au Monténégro, les incidents se multiplient à Budva, une semaine après l’arrestation du maire Marko Carević. Mis en minorité au sein du conseil municipal par la défection de l’un de ses conseillers, passé dans le camp du Parti démocratique socialiste du Monténégro (DPS) de Milo Đukanović, ce dernier refuse de « livrer les clefs de la ville » à la nouvelle majorité.

Mercredi 24 juin, des incidents ont éclaté à proximité de la mairie de Budva, quand des partisans de l’ancien maire Marko Carević ont tenté de pénétrer dans la bâtiment, pour forcer la nouvelle direction municipale à quitter les lieux. La police a fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser la foule, avant d’évacuer le nouveau maire Vladimir Bulatović vers le commissariat. Les forces de l’ordre ont également procédé à des arrestations. Les accrochages se multiplient depuis le 17 juin, quand 23 élus municipaux avaient été interpellés, dont Marko Carević, membre du Front démocratique (DF – opposition) et le président du conseil municipal Krsto Radović. Ces (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous