Moldavie : l’impossible modernisation de l’agriculture

| |

Cela fera bientôt trente ans qu’a commencé de la transition vers l’économie de marché en Moldavie, mais l’ancienne République soviétique n’a toujours pas réussi à gérer efficacement le processus de privatisation des anciennes fermes collectives. Voilà qui empêche le décollage du secteur agricole, qui pèse toujours 40% de l’économie.

Par Francesco Brusa Dans les environs de Chişinău, s’il y bien a bien une chose qui ne manque pas, ce sont les terres agricoles à l’abandon. « La privatisation était nécessaire, mais elle a été faite n’importe comment », s’agace un ancien directeur de kolkhoze. « Près de la moitié des personnes impliquées dans ce processus se disent aujourd’hui insatisfaites. Dans mon village, les conflits liés à la privatisation sont toujours vivaces, certains attendent encore la portion de terre qu’on leur avait promis. » Comme toutes les anciennes Républiques socialistes, la Moldavie, s’est dotée d’une Constitution garantissant le droit à la propriété privée (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous