« Nouveau » gouvernement en Moldavie : on prend les mêmes et on recommence

| |

Le gouvernement anti-oligarque n’aura été qu’une brève parenthèse dans l’histoire de la Moldavie, de mai à juin 2019. Le Parti socialiste a conclu, lundi, un accord de coalition avec le Parti démocrate, permettant le retour au pouvoir de cette formation. Malgré toutes les accusations de corruption.

Par Fl. Cass. Le gouvernement « anti-oligarques » de Maia Sandu et du Bloc ACUM, de juin à novembre 2019, n’aura été qu’une courte parenthèse incapable de modifier le statu quo politique en Moldavie... C’est en tout cas ce que laisse penser l’accord de coalition signé lundi 16 mars par le Parti socialiste (PSRM) du Président Igor Dodon et de Zinaida Greceanîi avec le Parti démocrate (PDM) de Pavel Filip, ancien bras droit de l’oligarque Vlad Plahotniuc, toujours en exil et qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt en Moldavie. La nouvelle majorité parlementaire dispose de 58 sièges sur 101, laissant le Bloc Acum de Maia Sandu et Andrei Nastase dans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous