Moldavie : la menace de la guerre, cheval de bataille électoral d’Igor Dodon

| |

Le Président moldave Igor Dodon et quelques officiels russes évoquent de plus en plus souvent le risque de la reprise de la guerre en Transnistrie. Mais ils sont bien les seuls à en voir les prémices. Jouent-ils aux pompiers pyromanes ? Analyse.

Par Vitalie Călugăreanu Avoir un président « pro-russe » n’aide pas toujours à parfaire ses relations avec le Kremlin. L’été 2017 l’aura prouvé, tant les relations entre la Moldavie et la Russie se sont détériorées. Fin juin, le Parlement moldave a voté une déclaration demandant à la Russie de retirer ses troupes du territoire moldave. Une « provocation » dans le seul but est d’abimer les relations avec le grand voisin russe, selon Igor Dodon. En réaction, le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozin s’est contenté de demander cyniquement si les partisans de cette déclaration avaient « oublié » ce qui est arrivé à la Géorgie en 2008. Cette (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous