Coronavirus : la détresse des Moldaves bloqués à l’étranger

| |

Trafic aérien suspendu, frontières fermées : des milliers de Moldaves, notamment des chauffeurs routiers et des travailleurs saisonniers, sont bloqués hors du pays, sans aide de leur gouvernement. Bruxelles planche sur un plan d’action alors le principe de libre circulation est, de fait, suspendu.

Par Florentin Cassonnet La fermeture des frontières remet en cause le principe de libre circulation des biens et des personnes au sein de l’UE. Or, selon l’Organisation mondiale de la Santé, cette mesure n’est pas la plus efficace pour lutter contre une pandémie car elle peut affecter le bon approvisionnement en nourriture, médicaments, matériel médical et autres produits de première nécessité. Cependant, le 17 mars, sept pays membres de l’UE avaient déjà pris cette décision unilatéralement. Aujourd’hui, Bruxelles planche sur un plan d’action pour organiser des « couloirs de transport » dédiés aux marchandises, assure Adina Vălean. « Des lieux (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous