Moldavie : comment libérer l’État de l’emprise des oligarques ?

| |

Le nouveau gouvernement de Maia Sandu veut mener un grand chantier : la « désoligarchisation » des institutions. Les têtes ont commencé à tomber d’elles-mêmes, mais jusqu’où aller dans la « lustration » ? Et comment faire pour que les réformes tant attendues ne se limitent pas à remplacer quelques personnes ? Analyse.

Par Florentin Cassonnet Le Procureur général Eduard Harunjen, clé de voûte du système judiciaire du pays, accusé d’avoir été « un bâton entre les mains du PDM », selon l’expression de Dinu Plîngău (bloc ACUM), a été personnellement visé par la Première ministre. « Eduard Harunjen répondra devant la loi pour les abus commis et pour son inaction qui a permis que des milliards de lei soient volés à l’État et aux citoyens moldaves. » Le procureur, dont le mandat courrait jusqu’en 2020, a d’abord résisté à la pression, s’accrochant à ce poste stratégique dont dépend notamment la levée de l’immunité parlementaire des élus. Il a fini par jeter l’éponge le 11 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous