Moldavie : la Gagaouzie entre l’Europe, la Russie et la Turquie

| |

Région autonome de Moldavie, la Gagaouzie est au centre d’un réseau d’influences internationales, qui vont de Moscou à Ankara en passant par Bruxelles. Une situation géopolitique complexe qui a ses avantages mais qui présente aussi des risques. Un reportage de l’Osservatorio Balcani e Caucaso.

Traduit par Mandi Gueguen (article original) Et la stratégie d’Irina Vlah semble claire : promouvoir les rencontres, renforcer les relations de la région avec l’étranger, faire venir des aides et des investissements et entretenir avec tous de bonnes relations. Lorsqu’elle était en poste, l’ancienne Première ministre moldave Maia Sandu, ouvertement pro-européenne, n’avait pas manqué de féliciter Irina Vlah pour sa victoire et avait confirmé son intention de collaborer avec la région autonome. Quant à Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdoğan, ils se sont venus sur place à l’automne 2018. « Notre baskhan mise tout sur l’image », confirme Mihail (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous