La Transnistrie et le Donbass, paradis des crypto-monnaies sous perfusion du Kremlin

| |

Sous le parrainage de la Russie, les régimes séparatistes de Crimée et de Transnistrie minent des crypto-monnaies pour contourner le blocus bancaire international auquel ils sont soumis, booster leur économie et financer leurs activités. Enquête.

Adapté par Florentin Cassonnet (article original) Viktor Gushan et Ilia Kazmaly sont directement liés à plusieurs entreprises allemandes, elles-mêmes liés aux crypto-monnaies et à la Russie. Par exemple, Tirastel GmbH. Cette entreprise allemande a été enregistrée en 2004 dans la ville de Wiesbaden et a vendu de l’équipement de crypto-minage à Interdnestrcom, le principal opérateur de télécoms de Transnistrie, lui aussi propriété de la Sheriff Holding. Tirastel est gérée par un couple d’Allemands, Andreas et Irina Reich. Les services douaniers moldaves n’ont pas pu nous dire quelle quantité d’équipement de crypto-minage a été importée par (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous