Milorad Dodik ne veut pas voir Đukanović ni Frontex en Bosnie-Herzégovine

| |

Milorad Dodik ne veut pas de visite officielle de Milo Đukanović en Bosnie-Herzégovine. À cause de la nouvelle loi sur la « liberté religieuse » adoptée par le Monténégro, excellent prétexte pour provoquer un nouveau blocage des institutions. Autre point de litige : le déploiement de la mission Frontex sur les frontières du pays.

(Avec BIRN) — L’assemblée parlementaire de Republika Srpska a approuvé, jeudi matin, le double véto opposé par Milorad Dodik, membre serbe de la Présidence collégiale du pays, à la visite du président monténégrin et à l’accord de coopération avec Frontex, la mission européenne de contrôle des frontières. Milorad Dodik a opposé son veto en invoquant « la protection des intérêts vitaux » d’un des trois « peuples constitutifs » de la Bosnie-Herzégovine. Les autres membres de la présidence, le Croate Željko Komšić et le Bosniaque Šefik Džaferović, étaient tous deux en faveur de la visite et de l’accord. « La visite de Milo Đukanović en Bosnie-Herzégovine ne sera (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous