« Migration inversée » : ces travailleurs de Roumanie qui quittent le Royaume-Uni

|

Combinés, les effets de la pandémie et du Brexit continuent à se faire durement sentir au Royaume-Uni. De nombreux ressortissants d’Europe orientale – dont des milliers de Roumains – rentrent chez eux, laissant un vide sur le marché du travail britannique. Décryptage de cette « migration inversée » encore inédite.

Adapté par Florentin Cassonnet (article original) S’ils avaient su à quel point ils dépendaient d’eux... Des milliers de travailleurs d’Europe de l’Est partent et c’est la panique sur le marché du travail britannique, où de nombreux secteurs reposent sur eux, comme l’agriculture, l’hôtellerie, la restauration ou les transports routiers. Un exemple : près de 100 000 chauffeurs routiers ont perdu leur contrat à la suite de la pandémie et du Brexit et aujourd’hui, selon Logistics UK, près de 30% des entreprises du secteur recherchent des chauffeurs. Parmi ces gens qui sont souvent réduits à leur statut de « main-d’œuvre », on trouve des dizaines (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous