Roumanie : une actrice dénonce le harcèlement sexuel au cinéma

| |

L’actrice Viorică Vodă a jeté un pavé dans la mare lors des Gopo Awards, qui rassemblent le gotha du cinéma roumain, en dénonçant le harcèlement sexuel dont elle a été victime lors du tournage du célèbre film de Noe Caramfil Philanthropique (2002). Une première dans un pays qui n’a pas encore connu de mouvement #metoo.

Par Florentin Cassonnet « Je n’étais pas préparée à tout ce que l’exposition et ses conséquences signifiaient. J’ai fait des années de psychothérapie pour le harcèlement sexuel dont j’ai été victime dans l’industrie [cinématographique]. Il y a beaucoup de directeurs de théâtre et de réalisateurs qui semblent m’avoir confondue avec le personnage. » Viorica Vodă a créé une petite onde de choc le 3 mai, aux Gopo Awards – qui célèbre chaque année depuis 16 ans le meilleur du cinéma roumain – en dénonçant des pratiques courantes mais généralement tues. L’actrice était sur scène avec l’équipe de Philanthropique, le film réalisé par Nae Caranfil en 2002 et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous