Médias : un « musée de la désinformation » va ouvrir en Croatie

| |

Un musée en ligne sur les fausses nouvelles : tel est le projet de Lordan Prelog, un ancien journaliste de Jutarnji list. Une initiative qui vise à créer une base de données sur la désinformation, à développer la réflexion critique des citoyens, et surtout des jeunes, dans un pays où l’éducation aux médias est encore balbutiante. Entretien.

Traduit par Nikola Radić (article original) Lordan Prelog est membre de l’Institut pour les nouveaux médias et la démocratie électronique (InMed), une ONG croate qui fait partie du réseau SOMA (Social Observatory for Disinformation and Social Media Analysis). Radio Slobodna Evropa (RSE) : D’où vient cette idée de monter un musée consacré aux fausses nouvelles ? Lordan Prelog (L.P.) : J’ai travaillé durant dix ans à Jutarnji list, à Zagreb. Pendant cette période, j’ai été de nombreuses fois confronté à de la désinformation, que l’on n’appelait pas encore à l’époque des fake news. J’étais chargé des faits divers et il m’arrivait de faire des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous