Serbie : comment construire une opposition crédible au régime Vučić ?

| |

Début juillet, une vague de révolte secouait Belgrade, sur fond de gestion catastrophique de l’épidémie, mais tout est bien vite retombé. Alors que l’automne risque d’être marqué par une casse sociale inédite, comment l’opposition peut-elle s’organiser face au régime autoritaire d’Aleksandar Vučić ?

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Miran Pogačar fait partie de ces dizaines de citoyens qui ont été arrêtés lors des manifestations du début du mois de juillet contre le régime d’Aleksandar Vučić. Ce militant de l’association Krov nad glavom (« Un toit sur la tête ») qui lutte contre les expulsions est poursuivi pour incitation à la violence après avoir été filmé par la Radio-télévision de Voïvodine à Novi Sad en train de lancer : « Allez, on y va ! ». « Je pense que la véritable raison est politique », estime Miran Pogačar. « On veut me coller une étiquette, celle d’un casseur, pour mieux me discréditer. » Vreme (V.) : Pourquoi les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous