Migrants albanais : le port de Bilbao, nouvelle étape du trafic d’êtres humains

| |

Depuis la fermeture du camp de Calais, les réseaux de passeurs se seraient implantés dans le Pays basque espagnol. Des dizaines de tentes montées autour du port de Bilbao abritent désormais des migrants, en majorité albanais.

Par Jérôme André Les réseaux de passeurs de migrants utiliseraient désormais le port de Bilbao pour faire passer illégalement des personnes en Grande-Bretagne. Le quotidien El Pais et le tabloïd anglais The Daily Mirror ont récemment publié des reportages sur la situation dans la capitale du Pays basque espagnol. Depuis la fermeture de la « jungle » de Calais, le port serait devenu la nouveau point de départ pour ceux qui veulent rejoindre clandestinement l’île britannique. D’après les statistiques publiées par la police espagnole, 1765 personnes y ont été interpellées depuis janvier 2017, soit cinq fois plus que sur la même période en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous