Rentrée scolaire en Macédoine : moins d’élèves et plus de dettes

| |

La rentrée scolaire en Macédoine est de nouveau placée sous le signe de l’inquiétude : d’année en année, en raison de l’exode de la population, le nombre d’enfants inscrits en cours préparatoire diminue, entraînant des fermetures de classe. Les réformes promises par l’ancienne ministre tardent aussi à être mises en œuvre et l’endettement des établissements scolaires grève leur bon fonctionnement.

Par Jaklina Naumovski Chaque année, le nombre d’élèves inscrits en CP diminue dans une grande partie du pays, en particulier dans les régions du sud et de l’est. En cause : la baisse du taux de natalité et l’émigration massive des jeunes couples avec enfants. Le dépeuplement de certaines régions est tel qu’il provoque des fermetures de classes dans les petites communes. Le cas de la région de Bitola est assez représentatif de cette tendance. Par rapport à l’an dernier, 200 élèves de moins sont inscrits dans les écoles. Une situation particulièrement problématique dans les communes rurales où la fermeture des classes oblige parfois les enfants (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous