Macédoine : à cause de l’exode, les entreprises manquent de main d’oeuvre

| |

Une quarantaine de milliers d’ouvriers travaillent encore dans l’industrie du textile et de la chaussure en Macédoine, mais ils sont d’année en année moins nombreux. En cause, l’exode massif à l’étranger, aggravé par les mauvaises conditions sociales du secteur.

Traduit par Jaklina Naumovski Les industries textiles et de la chaussure macédoniennes sont confrontées à une sévère pénurie de main-d’œuvre, principalement dû à l’exode et au vieillissement de la population. Ceux qui partiront en retraite dans les années à venir ne seront pas remplacés, faute de nouveaux ouvriers sur le marché du travail. « Plusieurs femmes de Delchevo avec lesquelles je suis en contact cherchent à partir en Allemagne ou en Suisse », explique Kristina Ampeva, de l’association Glasen Tekstilec à Štip. « Beaucoup de gens partent en Italie pour des emplois saisonniers et cherchent un moyen de rester là-bas. Cette situation ne (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous