Macédoine : la tarification en euros, une bien curieuse aubaine pour les autoroutes

| |

Depuis 2015, le paiement en euros rapporte plus de 3,5 millions d’euros par an à la Société publique des routes nationales (SRPN). Pourtant, la loi macédonienne interdit l’usage d’une autre monnaie que le denar. Mais que devient cet argent ?

Par Kristina Ozimec Théoriquement, la loi macédonienne interdit le paiement dans une autre monnaie que le denar, mais depuis plusieurs années, les péages des autoroutes affichent une double tarification, avec la possibilité de payer en euros. Et immédiatement, la différence tarifaire saute aux yeux : par exemple, quand le tarif de 60 denars (moins d’un euro), il faut payer 1,5 euros. Le paiement des péages en euros rapporte chaque année d’énormes bénéfices à la Société publique des routes nationales (SPRN). En 2015 et 2016, le montant a ainsi dépassé les 3,5 millions d’euros. Selon la SPRN, la double tarification est légale depuis une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous