La catastrophe démographique qui menace la Macédoine

| |

Depuis 2002, aucun recensement n’a pu être organisé en Macédoine, mais les derniers chiffres publiés par le Bureau national des statistiques ont de quoi inquiéter. Sans même parler des nombreux départs, le solde naturel est négatif dans cinq régions du pays sur huit. Les politiques natalistes n’ont pas porté leurs fruits.

Par Jaklina Naumovski 0,7‰. Voilà le taux d’accroissement naturel de la population macédonienne en 2017. Un chiffre inquiétant pour l’avenir du pays alors que la tendance à la baisse est bien installée depuis déjà plusieurs années. L’an dernier, on a enregistré 21 754 naissances et 20 318 décès en Macédoine, et le taux de fécondité – 1,43 enfant par femme – est loin d’assurer le renouvellement de la population. Selon le Bureau national des statistiques, la situation devient même alarmante dans cinq régions sur huit, qui affichent un solde naturel négatif. C’est en Pélagonie, dans le sud-ouest du pays, que l’écart entre naissances et décès est le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous