Macédoine : embrouilles familiales autour du testament d’Esma, la « reine des Tsiganes »

| |

Alors que le feuilleton de l’héritage de Johnny Hallyday fait l’actu en France, la Macédoine suit celui qui déchire les légataires d’Esma Redžepova. Le testament de la diva rom, décédée en 2016, est contesté, et sa grande maison de Skopje, qu’elle voulait transformer en musée, a été plusieurs fois cambriolée.

Par Jaklina Naumovski Esma, la « reine des Tsiganes », s’est éteinte le 11 décembre 2016, laissant derrière elle une carrière impressionnante, des chansons à jamais gravées dans la mémoire collective et l’image d’une femme au grand cœur. Pourtant, sa tombe est aujourd’hui laissée à l’abandon, sa maison a été cambriolée à plusieurs reprises et son héritage est en proie à la convoitise d’une partie de sa famille. Dans son testament rédigé en 2014, l’une des dernières volontés d’Esma correspondait à ce qu’elle avait toujours déclaré publiquement : léguer sa maison à l’État de Macédoine. C’est donc le ministère de la Culture qui en a hérité. Toutefois, la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous