Macédoine : à Skopje, l’atelier clandestin de fabrication d’armes des partisans devient un musée

| |

Le 4 janvier, le nouveau maire de Skopje a inauguré un musée en l’honneur de la lutte antifasciste menée par les Partisans de Tito contre les troupes d’occupation bulgares pro-nazies. Une mémoire qui avait été mise sous le boisseau par la municipalité VMRO-DPMNE.

Par la rédaction Jeudi, le maire de Skopje, Peter Shilegov, a ouvert une exposition permanente intitulée « Héros de la ville du Vardar ». Elle a été installée dans une atelier clandestin des Partisans datant de la Seconde Guerre mondiale. Le lieu a entièrement été rénové pour l’occasion. Il se situe sur la rive gauche du Vardar juste derrière le Musée archéologique de Macédoine. Durant la période d’occupation des forces bulgares pro-nazies, les Partisans mirent en place un atelier clandestin de fabrication d’armes. L’organisation du réseau fut confiée à Ilija Jakimovski dit Ilcho, Robert Gajdikj et Branislav Shikikj, qui se servirent de la cour et de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous