Élections municipales en Macédoine : des citoyens démotivés

| |

Dimanche 15 octobre, les électeurs sont appelés aux urnes pour élire leurs maires. Mais, selon les experts, les citoyens sont fatigués par les promesses non tenues de leurs élus. La participation promet donc d’être faible, loin de celles des « législatives de la dernière chance » fin 2016. Elles risquent surtout de se transformer en un « référendum » pour ou contre l’ancien parti au pouvoir, le VMRO-DPMNE de Nikola Gruevski.

Par Jaklina Naumovski (Avec RSE et DW) — Pour Marko Trošanovski, de l’Institut pour la démocratie, la motivation des citoyens pour se rendre aux urnes lors des élections municipales de ce dimanche sera plus faible que lors des législatives de 2016. Selon lui, les électeurs sont moins disposés à voter pour un changement politique à l’échelle locale, dans la mesure où l’alternance a déjà eu lieu à l’échelle nationale. « D’une certaine façon, les gens ont déjà vécu la catharsis de la crise politique à travers les élections législatives de décembre 2016 », explique Marko Trošanovski. « Du coup, ils se sentent moins motivés pour se rendre aux urnes et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous