Le Président Ivanov ne veut toujours pas entendre parler de la Macédoine « du Nord »

| |

Le Président macédonien continue de faire de la résistance. Gjorge Ivanov a ainsi renvoyé 11 lois adoptées par les députés devant le Parlement, car il refusait de signer les décrets où figurait le nom de « Macédoine du Nord ». Ces lois devront être revotées, ce qui retarde leur promulgation.

Par Jaklina Naumovski Farouche opposant au changement du nom du pays, le Président Ivanov assumera jusqu’au bout son rôle de trouble-fête, et de « dernier rempart » pour sauvegarder l’appellation « République de Macédoine ». Lundi 11 mars, il a ainsi décidé de renvoyer au Parlement onze lois qui attendaient sa validation et leur publication au Journal officiel. Les décrets n’étant pas signés, ces lois devront de nouveau être examinées par les députés, puis atterrir de nouveau devant le Président, qui aura cette fois-ci l’obligation de les signer. Parmi elles, se trouve notamment la loi relative à l’Agence opérationnelle et technique, un organe de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous