Macédoine du Nord : après le « non de Paris », opération déminage pour l’ambassade de France

| |

Face à la tempête de critiques contre « l’erreur historique » d’Emmanuel Macron, l’ambassadeur de France à Skopje a organisé une conférence de presse jeudi pour souligner que Paris n’avait pas mis de « véto » et que de nouvelles réformes étaient nécessaires pour ouvrir des négociations d’adhésion. Des propos qui ont suscité une vague d’indignation.

Par Alexandre Lévy Opération déminage pour l’ambassadeur français Christian Thimonier à Skopje, où le « non » d’Emmanuel Macron sur l’ouverture des négociations d’adhésion de la Macédoine du Nord à l’Union européenne (UE), lors du dernier Conseil européen, n’arrête pas de faire des vagues. « Ce n’est pas un Hiroshima européen. L’absence de date d’ouverture des négociations ne veut pas dire la fin de l’intégration européenne de la Macédoine du Nord », a expliqué en substance le diplomate français. Sa conférence de presse, jeudi après-midi, a déclenché une véritable tempête dans le pays. Sur les réseaux sociaux, certains internautes n’hésitaient pas à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous