Macédoine du Nord : les patrons ne veulent pas de syndicats

| |

Difficile d’adhérer à un syndicat quand on travaille dans une entreprise étrangère en Macédoine du Nord. Les pressions de la hiérarchie sont telles qu’elles finissent par décourager les employés. Avec une arme de persuasion massive : les CDD reconductibles chaque mois, sans limites.

Traduit par Jaklina Naumovski (article original) « Les dirigeants locaux de certaines sociétés étrangères implantées en Macédoine du Nord exercent de fortes pressions sur les travailleurs pour qu’ils ne se syndiquent pas », a dénoncé Slobodan Trendafilov, de l’Union des syndicats de Macédoine, lors du débat public fin janvier à Bitola sur le syndicalisme dans le secteur privé. « Des inspecteurs du travail contribuent à ce problème, car ils ne sont pas à la hauteur de leur tâche. Je citerai le cas d’une entreprise de la ville voisine de Bitola, où le directeur macédonien d’une société étrangère exerce une pression directe pour exclure les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous