Macédoine du Nord : nouveau bras de fer entre la Communauté islamique et le gouvernement

| |

Prétendant que l’indéboulonnable reis-ul-ulema Sulejman Rexhepi aurait démissionné, un dénommé Skender Buzaku affirme être le nouveau chef de la Communauté islamique de Macédoine du Nord. Sulejman Rexhepi dénonce de son côté un « putsch » ourdi avec le soutien de la police et des autorités. Un bras de fer qui survient en pleine campagne pour le second tour de la présidentielle.

Traduit par Jaklina Naumovski Une situation pour le moins confuse prévaut au sein de la Communauté islamique (IVZ) de Macédoine du Nord, alors même que la campagne électorale bat son plein en vue du second tour de l’élection présidentielle du 5 mai. Un « groupe de croyants » demande le départ du reis-ul-ulema Sulejman Rexhepi, accusé de « dépenser de façon malhonnête l’argent des fidèles », tandis que ce dernier affirme disposer du soutien des treize muftis du pays qui, selon les règles édictées par le reis lui-même, sont les seuls à pouvoir le renvoyer de ses fonctions. Se référant à une décision du tribunal de première instance de Skopje, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous