Macédoine du Nord : ces mini-centrales qui détruisent la montagne du Shar

| |

Le gouvernement macédonien veut transformer la montagne du Shar en parc national, mais les organisations de défense de l’environnement dénoncent les ravages provoqués par onze centrales hydroélectriques déjà existantes et par les projets à venir. Skopje doit choisir : les affaires et les appels d’offre douteux ou la protection de la nature et des communautés locales ?

Traduit par la rédaction (article original) « Stop à l’hydro-mafia ». En attendant que le montagne du Shar devienne un parc national protégé, de nombreuses ONG se mobilisent contre la construction de nouvelles petites centrales hydroélectriques, mais aussi contre celles déjà présentes dans la région. Ces dernières tirent la sonnette d’alarme, en raison du manque chronique d’eau potable dans certains villages. « Les petites centrales hydroélectriques sont un désastre majeur pour la région », s’alarme Arianit Xhaferi de l’ONG Eko Gerila. « Elles ont un impact négatif sur la biodiversité, l’eau doit être restituée aux communautés qui en ont besoin. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous